Quentin GASSIAT

Quentin GASSIAT, Sédimentations

 

Quentin Gassiat arpente les villes européennes et en scrute les murs en décrépitude. Paris, Rome, Odessa, Kiev, Bucarest… Sur ces murs abonde encore l’affichage commercial, où les petits boutiquiers, les guichets de spectacles, les grandes marques de consommation vont tenter d’attirer le regard du passant pour lui vendre quelque chose, le solliciter lui et son porte-monnaie.

 

Mais le passant n’hésite pas à déchirer, lacérer, décoller. Par cette acte anonyme et collectif, le message initial devient inintelligible. Saccager ou détourner ces excroissances de la communication de masse, nous l’avons sans doute tous fait un jour ou l’autre.

 

Ensuite le passant laisse la place au temps qui passe, à la rigueur des éléments qui délavent, modifient les contours, font déteindre les couleurs. Les lambeaux se détachent, révélant d’autres gestes, d’autres saisons. De ce qui avait originellement une clarté ciblée, celle d’un message publicitaire, il nous reste un patchwork de couleurs et de formes.

 

Ainsi nous avons sous nos yeux des sédimentations urbaines.

 

Leur constante : celle d’un regard humain qui malgré son message perdu, nous appelle encore et nous scrute. Miroir du regard de l’artiste qui arpente les rues tel un entomologiste, à la recherche de ces affiches éphémères et qui leur rendra hommage en les photographiant sans les altérer lui-même, pour pérenniser la beauté plastique de ces fragments de déréliction.

 

Texte extrait du catalogue de l’exposition personnelle de Quentin Gassiat organisée à Milan  du 21 au 23 mars 2019.

XENITHIA - NOMADE

Accueil     Artistes     Expositions     Publications     Contact         FR I  EN 

© 2018 Xenithia-Nomade srls. Toutes les images des oeuvres sur ce site sont la propriété intellectuelle des artistes.                                                               Abonnez-vous à notre newsletter

Accueil     Artistes     Expositions     Publications     Contact         FR I EN